Les Combrillac

Ces vins sont déclinés en AOC Bergerac Blanc Sec, Bergerac Rosé et Bergerac Rouge. L’élevage s’effectue pour ces trois vins en cuve dans le souci de préserver au maximum leurs caractères fruités.

Le Bergerac Blanc Sec est un vin issu d’un assemblage traditionnel du bergeracois en associant le Sauvignon pour son fruité et sa fraîcheur et le Sémillon pour sa densité et sa rondeur. Le Bergerac Rosé est élaboré uniquement à partir du Cabernet-Sauvignon, cépage qui révèle le plus de finesse et de pureté aromatique. Enfin, le Bergerac rouge est élaboré à partir d’une dominante de Merlot avec une pointe de Cabernet-Sauvignon.

Les inédits

Ces cuvées ont été lancées en 2001 pour révéler des caractères plus affirmés du Terroir de Combrillac. Les deux vins en cuvée « Inédit », en Bergerac Blanc Sec et Bergerac Rouge, sont élaborés avec un travail dans le vignoble et dans les chais moins «conventionnel».

L’inédit Bergerac Blanc Sec est élaboré uniquement à partir d’une seule parcelle de Sauvignon faisant ressortir une grande minéralité et richesse aromatique. L’inédit Bergerac Rouge est constitué majoritairement de Cabernet-Sauvignon, jusqu’à 90 %, lui conférant beaucoup d’élégance et de personnalité.

Le dome

Cette cuvée porte le nom de la parcelle baptisée le Dôme qui est située sur les pentes d’un « talus de Haute terrasse ». Son exposition plein sud et la présence forte de très belles argiles permettent de récolter chaque année des raisins de grande qualité.

Cette parcelle du Dôme est implantée uniquement en Cabernet-Sauvignon. La récolte s’effectue à la main en petites cagettes. Les raisins sont éraflés mais non foulés pour garder l’intégrité des baies. Les fermentations sont réalisées dans de petits contenants, barriques de 500 litres ou petits garde vins, pour pouvoir faire des extractions légères à la main par pigeage. Le vin est ensuite élevé dans des barriques de 500 litres pendant un an.

Rosette

L’AOC Rosette est une appellation confidentielle de 25 ha, la plus petite mais également l’une des plus anciennes du Bergeracois. Elle produit un vin blanc moelleux, légèrement sucré, à forte personnalité.

Elle a été officiellement reconnue par le décret du 12 mars 1946, dix ans après monbazillac, et la même année que le Pécharment. Grâce à beaucoup de fraicheur et une teneur modérée en sucre, le vin Rosette présente beaucoup de finesse et de légèreté tout en dégageant une grande expression aromatique (fleurs blanches, pamplemousse, abricot…). La gastronomie périgourdine redécouvre depuis quelques années ce vin Rosette ; il est de plus en plus apprécié en apéritif ou en accompagnement de nombreuses spécialités locales.